Troubles de l’apprentissage

Les atténuer ou s’en défaire, c’est possible !

Des réflexes archaïques aux apprentissages

Le nouveau-né dispose de réflexes archaïques. Ils lui sont indispensables pour franchir les étapes de son développement moteur et neuro-sensoriel. Ils lui permettent de se sentir en sécurité et d’évoluer dans l’apprentissage de ses mouvements.

Du nouveau-né à l’enfant de 3 ans, les phases d’acquisitions se multiplient (ramper, marcher à « quatre pattes »…).  Les réflexes archaïques s’intègrent dans chaque nouveau schéma moteur, puis disparaissent, lorsqu’ils n’ont plus d’utilité. Cette acquisition de la motricité globale entraîne le développement de la coordination et de la motricité fine qui donne accès aux apprentissages de la langue, de l’écriture et de la lecture.

Lorsqu’une phase a été sautée ou n’est pas menée à son terme, les réflexes ne disparaissent pas, deviennent perturbants, surtout en situation de stress et d’apprentissages. Ces conditions occasionnent des gênes  chez l’enfant et l’adulte : maladresse dans ses mouvements, difficultés d’attention, de lecture, d’écriture,  de compréhension, de comportement, manque de confiance…

Conséquences de la persistance des réflexes archaïques

  • Cognitif et pensée : trouble  de l’attention et de la concentration, efforts disproportionnés,…
  • Mouvement : coordination difficile, maladresse, chutes fréquentes,…
  • Visuel : troubles oculomoteurs, mauvaise perception spatiale, difficultés d’orientation…
  • Langage : bégaiement, langage immature, difficulté à bien articuler…
  • Auditif : compréhension retardée, hyper sensibilité  aux sons…
  • Sensibilité et émotions : peur, colères, épuisement, vertiges, mal  des transports…

Se libérer de réflexes archaïques persistants

Un  bilan est effectué et un accompagnement de 6 séances mis en place. Une prolongation peut-être nécessaire suivant l’évolution constatée.

L’accompagnement est complémentaire au suivi réalisé par différents professionnels : orthophonistes, graphothérapeutes, orthoptistes…

il est très bénéfique pour les troubles liés à la dyslexie, dyspraxie, au déficit de l’attention ainsi qu’aux problèmes de coordination et de latéralité.

 

Méthodes utilisées :

  • COMPFLEX et son programme Flexi ©: méthode allemande d’entrainement Orthofonctionnel individualisée pour le développement de la maturité sensori-motrice.
  • La kinésiologie éducative ou le Brain gym © (voir page du site correspondante)
  • Brain-boy® outils mis en place par MediTECH  dans le cadre de la méthode Warnke (Allemagne)  pour agir sur les troubles de l’apprentissage. Il permet  de tester et d’entraîner des fonctions de base du cerveau, notamment celles de la vitesse  de traitement des informations visuelles et auditives